AGACEMENTS

AGACEMENTS

Ben alors ???

Ben alors mon Hervé ??? T'es en panne d'inspiration ??? Pourtant les actualités sont riches... alors je me permets de mettre ce que j'ai écrit (envoyé dans mon tout petit hebdo breton) suite à ce vendredi 13 !!!
Bisous à toi

"Vendredi13 novembre, 22h30, descendue fraîchement de mon TGV à la gare
Montparnasse, je saute dans un taxi. Je sens tout de suite que
quelque chose ne va pas. La chauffeur me prévient de suite qu'elle
ne va pas dans le 11ème arrondissement et me demande l'adresse à
laquelle je souhaite me rendre. Je me rends dans le 13ème, chez ma
maman qui y vit. Puis elle m'explique et branche la radio. Fusillades
multiples, 2 ou 3 explosions au Stade de France...Je pense d'abord à
un attentat contre notre président et à quelques règlements de
comptes à la façon « marseillaise »...mais le pire
reste à venir. Sur la route, nous croisons d'incessants véhicules
de police, de pompiers, toutes sirènes hurlantes... Arrivée à bon
port, nous assistons médusées avec ma mère au récit des multiples
attaques, à la télévision comme bon nombre de milliers de
français. Le Bataclan, je suis effondrée...Je connais tant cette
salle pour y avoir « traîner mes guêtres » dans mes
jeunes années parisiennes et je me souviens de tous les gens qui y
travaillaient. Avec 20 années d'écart, j'espère juste... Un
carnage...évidemment comme dans tous les lieux d'attentats « clos ».
A mon époque de vie parisienne, les attentats se faisaient dans le
métro, à la « cocotte minute remplie de clous et boulons ou
mieux...de lames de rasoir ». Comment ne pas céder à la
psychose, à cette époque où partout dans Paris, les colis suspects
étaient signalés chaque seconde de chaque nouvelle journée de
travail qui commençait ? Je venais à Paris pour le concert de
U2 à Bercy, concert évidemment annulé dès le samedi matin,
comment pouvait il en être autrement ? Pas le cœur à la fête.
De mémoire de parisienne, les rues n'ont jamais été aussi désertes
dans Paris ce dimanche. Magasins, piscines, stades, et même le parc
Disneyland ont baissé le rideau. Et ces images qui arrivent aux
infos dès le dimanche, toutes plus horribles les unes que les
autres. Finalement, c'est avec un relatif soulagement que je reviens
en Bretagne. A la gare Montparnasse, ce dimanche 15 novembre, je
pensais qu'il y aurait moult contrôle de billets avant les accès
aux quais, éventuellement même fouille des sacs ou contrôles
d'identités...Rien...Rien de Rien... Pas un seul policier, ni
militaire en vue dans ce hall où tous les voyageurs s'aglutinent
autour des panneaux d'informations...Finalement, on y rentre et
circule comme....dans un hall de gare ! J'entendrai longtemps
les sirènes de cette nuit du 13 novembre 2015. Toutes mes pensées
vont maintenant, dans un grand moment de tristesse aux familles des
victimes mais aussi à tous les parisiens qui auront du retourner
travailler ce 1er lundi dans une ambiance lourde...très lourde..."

Allez Courage à tous !!!! 
Claire

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres