AGACEMENTS

AGACEMENTS

MANU MACRON FAIT SON SHOW AU MEDEF

Salut mes canards,

 

Ca y est, les vacances sont bel et bien terminées, nos élites se retrouvent en "Université d'été" pour mieux remobiliser les troupes en vue d'une rentrée bien chaude. Bah oui, griller tranquillement sur les plages de notre beau pays d'en France ça ramolli le bulbe et du coup on risquerait presque de se laisser aller à rêver à des jours meilleurs faits de fraternité et de liberté frivole... n'importe quoi !

Chacun y va de son discours, de sa déclaration ajustée pour tenter de figurer au journal du PUJADAS de service.

 

Force est quand même de constater que nous sommes gâtés en ce beau retour de vacances, entre les écolos progressistes qui claquent la porte d'EELV affichant un ras-le-bol définitif des débats stériles nourris par les guéguerres d'égo sur fond de lutte de pouvoir interne et de trèfle à 4 feuilles et le gros pavé dans la marre balancé l'air de rien par "Manu-le-big-boss-de-l'économie".

Intervenant devant un pare-terre de patrons du MEDEF, il balance sans retenue sur les 35 heures et les dogmes jaurésiens des descendant de la SFIO. Couillu le premier de la classe encostardé fer de lance de la nouvelle social-démocratie hollandaise ! 

Couillu, mais pas fou...

 

Son défaut d'encartage au PS lui vaut d'être gentiment oublié (ignoré ?) pour le grand rassemblement annuel des roseraies à La Rochelle. En plus avec ses airs de  premier de la classe issu de chez Rothschild, il a tout pour déplaire aux éléphants du parti. Déjà que Valls fait des siennes à la tête du gouvernement, s'agirait de ne pas enfoncer le clou.

Alors, le petit Manu s'en est allé reluire devant les patrons à Jouy en Josas et il faut bien dire qu'il s'est lâché le coquin ! Un tacle sur les dogmatiques manières de gouverner loin des réalités, un pied de nez aux anciens de la gauche et, cerise sur le gâteau, pour faire bien, un boulet de canon sur les 35 heures histoire de se faire acclamer par un public déjà acquis à sa cause. C'est du délire dans la foule et il peut quitter la salle de concert sous les vivats de ses nouveau fans.

Oui, pas fou le Manu... imaginez donc la bombe atomique qu'il aurait pris dans la tronche s'il avait tenu ces propos  à l'Univ' du PS. J'en ris en imaginant le tsunami. Les militants n'auraient sans doute pas hésité à le faire rôtir au bucher, frappé du sceau de l'infamie.

Les déclarations ne se sont pas fait attendre et, comme toujours, presque comme des automates, les élus socialistes nous brandissent les pancartes aux effigies de Jaurès, Blum, Mitterrand, et Jospin. C'est toujours la même chose au PS, on sort les Macabées du placard dès qu'ont touche aux dogmes, ils n'ont pas progressé d'un poil depuis plus d'un siècle.

 

Evidemment, Jaurès et Blum ont beaucoup fait, mais nous parlons d'un temps où les gamins de 9 ans bossaient aux mines, où les congés payés n'existaient pas et où la condition d'ouvrier condamnait à la misère à vie. Mais le monde bouge et à force d'immobilisme la France s'enfonce mollement. Le réveil est dur et la réforme est urgente, nécessairement profonde si l'on veut avoir encore une chance de reprendre une forme de leadership.

Quant à considérer Mitterrand et Jospin... allez, on va garder une gentille réserve pour ne pas trop heurter certaines sensibilités, bien que la tentation soit dévorante. Trop facile de les déglinguer ces deux-là : manipulation du Front National pour diviser la droite, financement occulte du parti, écoutes élyséennes, insécurité grandissante et... 35 heures !

Je développe ?

 

Cerise sur la cerise sur le gâteau (non, c'est pas une erreur de frappe !), ce sont des travailleurs roumains détachés en France qui font les petites mains à La Rochelle pour la logistique de l'assemblée... pas mal pour des pourfendeurs du dumping social, il va y avoir de l'ambiance cet été dans les Charentes Maritimes !

 

A+



28/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres