AGACEMENTS

AGACEMENTS

Rock N’ Roll tears

Salut mes canards,

 

Si je fais honneur à Molière en titre de ce nouvel opus dédié à mon immense talent c’est parce qu’il est parti le Lemmy, le 28 décembre dernier. Mais qui-qu’c’est-y dont ?

Juste une légende du Rock N Roll, du Heavy Metal, la figure emblématique du groupe Motörhead fondé en 1975 en pleine explosion de la vague punk. Les modes ont passé, les rockeurs au cœur tendre se sont compromis dans la soupe populaire, faut bien manger ma pauv’ dame, mais pas Lemmy KILMISTER.

Auteur et compositeur du groupe, il nous a livré 22 albums déferlant de décibels, une musique à l’état brut, sans concession. 

 Lemmy-Kilmister-adieu-l-as-de-pique_article_landscape_pm_v8.jpg

Repose en paix bonhomme, mais j’ai dans l’idée que là-haut, tu vas déplumer les anges avec ta voix rauque, tes accords d’acier et de feu. Emmène ta Rickenbacker et apprends-leur à jouer de la basse à ta manière. Chaque musicien à sa manière, son style, tu avais le tien. J’imagine St Pierre sur le cul en t’écoutant jouer « Overkill », « Bomber » ou bien « Ace of spades » (j’en suis resté aux premiers albums de mon adolescence boutonneuse). N'oublie pas de leur balancer un joli doigt d'honneur, manière pour toi de masquer la qualité de ton éducation et cette courtoisie sourcilleuse qui était la tienne en dehors des salles de spectacle.

 

La France pleure Delpech, moi je m’en fiche pas mal, mon kiff c’est le Rock, pas la soupe. Mais fait attention, pas sûr que là-haut ils fonctionnent aux amphétamines et au Jack Daniels. Ce sera peut-être ça ton enfer.

So long guy !

 

A+



05/01/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres