AGACEMENTS

AGACEMENTS

SI VIS PACEM...

Salut mes canards,

 

"C'est la belle nuit de Noël, la neige étend son blanc manteau..."

 

Ouais, je sais, j'ai un poil d'avance... pour une fois que je n'ai pas de retard à l'allumage ! Eh oui, bientôt, on mettra le petit Jésus dans la crèche et la douceur de la nuit du 24 incitera le gros nain rouge à faire des heures sup'.

Toute cette ambiance festive invite Marcel à glisser petit à petit dans les bons sentiments chargés d'intentions louables. Les pros de la charité organisée en profitent pour tendre la sébile au nom des valeurs de solidarité et de fraternité sur fond de culpabilité bourgeoise. Bah, c'est un business comme un autre, que voulez-vous ma bonne dame, faut bien manger, hein ! Eh puis ça fait pas de mal de faire du bien.

Et en plus c'est déductible des impôts.

 

En surfant sur @, je suis tombé, sans dommage apparent, sur un article relatif à la dernière performance d'une pom-pom girl d'outre atlantique, jusque-là inconnue de moi, qui s'adonne aux plaisirs de la chasse entre deux matches. On a vu plus sot en terme de passe-temps.

Fièrement elle exhibe sa dernière prise, un lynx, comme s'il s'agissait d'une peluche.

Ah l'innocence à 19 ans !

 

 

Diane chasseresse.jpg

 

Et la "toile" de s'émouvoir de ce haut fait : "Comment peut-on tuer un si bel animal ?".

Eh bien c'est très simple, il suffit de s'équiper d'un fusil, si possible à lunette pour tuer à coup sûr. En effet, faire souffrir l'animal relèverait du sadisme le plus primaire et se révélerait d'une inutilité plus grande encore qu'un réfrigérateur au pôle nord avant le réchauffement climatique. Pour ma part, mon choix se porterait volontiers sur un calibre 30/30 Win qui a fait ses preuves dans la chasse au gros, avec, pour le côté "cowboy", une carabine Winchester à levier d'armement modèle 1866.

Ca donne un cachet tradition...

 

Finalement, cet émoi de circonstance fait écho à certaines déclarations pseudo-humanistes-libertaires de la part d'une minorité gauchisante qui s'insurge mollement de la décision de notre guide suprême et éclairé d'avoir recours à l'état d'urgence du fait des tragiques événements de novembre. Touche pas à mes libertés fondamentales, et qu'est-ce que c'est que cette flicaille qui ôôôôse me demander mes papiers, et pourquoi ces perquisitions chez nos camarades musulmans dont la radicalité affichée est certainement sans rapport avec les attentats du mois dernier...

Le voile n'est à l'évidence pas que sur les visages des femmes soumises aux ordres moyen-âgeux des phallocrates fascisants d'Orient. Pis, les mêmes qui prétendent nous dicter notre conduite bienveillante prônent le "peace and love" des années 60/70 sur fond d'"imagine" de John Lennon pour la caution babacoolesque.

 

Mouais, la paix, je veux bien acheter.

Mais tu ne m'obligeras pas à aimer inconditionnellement mon prochain surtout s'il me marche sur les godasses et défèque sur mes valeurs. On pourra toujours me tenir les discours les plus empreints d'humanismes  et de larmes sur les atrocités de la guerre, s'indigner sur la rudesse de certaines interventions policières, n'empêche, c'est celui qui en a une plus grosse qui a raison. Alors quand un lascar commence à montrer les crocs, je préfère lui  balancer mon poing dans la tronche histoire de taire en lui toute velléité de me nuire. L'instinct de survie, c'est sûrement ça.

Et tant pis pour John qui l'a compris un peu tard ce 10 décembre 1980.

 

A+



22/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres