AGACEMENTS

AGACEMENTS

DOUTEUSE PROPAGANDE

Salut mes canards,

 

J'ai constaté depuis quelques temps l'évolution du climat de notre beau pays d'en France depuis l'été chaud et ses jupes au vent, vers les pluies diluviennes prémices d'un automne humide d'auteur romantique en mal d'inspiration.

 

Eh oui, lecteur assidu de mes billets acides, l'automne et ses arbres aux couleurs de feu arrive !

Est-ce pour cela que chez France Telecom les salariés tombent comme des feuilles mortes que l'on ramasse à la pelle ?

Je sais, la transition est dure, tranchante comme un couperet de guillotine, terriblement réaliste, mais la triste réalité nous rappelle à des évènements plus terre à terre.

 

Il y a quelques jours, le PDG de « l'honorable » institution évoquait un « effet de mode » au sujet des suicides des salariés de son entreprise. Et puis ma bonne dame, 23 morts sur 100 000 salariés c'est acceptable ! On dirait Staline affirmant que tuer 10 personnes c'est un crime mais qu'en trucider 1 million cela devient de la statistique (historique !)

Ces propos d'un autre âge ont certes été rectifiés (à peine) dans les 48h00, mais ce qui est dit est dit et tant pis  pour le lieu commun.

 

Néanmoins 23 cadavres en 18 mois dans une seule entreprise ça bat les records de la plus vile grippe A ! Ce n'est plus une pandémie, on frise presque le génocide sociétal à ce rythme là. Il convient donc de réagir notamment sous l'impulsion du principal actionnaire c'est-à-dire toi et moi. Réception à l'Elysée, pressions diverses, plan d'action nébuleux à la probable efficacité d'un coup d'épée dans l'eau, bref tout est mis en œuvre pour redorer l'image de l'entreprise. Seulement voilà, le bouche à oreille fait certainement plus de dégâts que les déclaration indélicates du dirigeant qui prouve en tout cas que l'on est très bien servi par soi-même pour se tirer une balle dans le pied.

Contre attaque donc sur le front de la rumeur avec la diffusion chez l'opérateur d'une note de service à l'attention du Personnel survivant pour apprendre à communiquer sur FT à l'extérieur. Je te la livre telle que je l'ai découverte sur « lepoint.fr » il y a quelques minutes :

 

LE point.fr :"Ces dernières semaines, notre entreprise est éprouvée par des drames humains largement médiatisés. Nous sommes tous confrontés à des questions de notre entourage. À titre personnel, nous avons tous un avis, mais il est important de rester factuels dans nos dialogues, avec nos clients en particulier. Pour vous aider à répondre si vous êtes questionnés par des clients, les exemples ci-dessous peuvent être une base de réponse possible".

 

Je vous fais grâce des pistes de réponses proposées.

Tout cela, à mon sens, ne ressemble qu'à une vaine tentative de formatage de disque dur cérébral dont le sinistre GOEBELS serait fier (faut-il lui mettre une majuscule ?).

Le jour où le harcèlement moral ne sera plus érigé en méthode de management je pourrai toujours effacer cet article. En attendant, je le laisse comme un aiguillon planté dans le cœur sec des dirigeants irresponsables comme un ultime monument à la mémoire des victimes.

 

J'ai dis !

 

Petite référence bibliographique : Le Harcèlement moral : la violence perverse au quotidien (Poche)

de Marie-France Hirigoy


21/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Humour pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres