AGACEMENTS

AGACEMENTS

SAINT VALENTIN MON CUL !

Hier les amoureux de France et de Navarre étaient appelés à fêter dans la joie et l'allégresse la sampiternelle St Valentin.

"Oh oui ma Valentine, ton Valentin t'aime beaucoup et il te le prouve en t'offrant un "jouli" bouquet de fleur".

"Peuh !" dit-elle.

Valentine elle, elle veut du luxe (pas la peinture hein !). Pas un banal bouquet de roses, mais une soirée romantique à la lueur des bougies, une sortie au resto, si possible suivie d'un spectacle et, comble du bonheur, un bracelet, une bague, ou je ne sais quoi de très cher si possible en ces temps de crise pour avoir la vraie preuve de l'amour de son amoureux transi. Ensuite, la tradition veut que les tourtereaux fassent parler les lattes approximatives de leurs sommiers douteux histoire de rappeler au voisinage que l'amour en dessous de 90 Db c'est pas de l'amour.

Je dis stop.

Non pas stop aux sentiments amoureux, mais stop à cette tradition mercantile qui veut que l'on s'applique à dépenser 1/2 mois de salaire pour cette seule soirée au prétexte de prouver ses sentiments.

J'entends d'ici l'opprobe des commerçants et des amoureux  aveugles : "tu dis ça parce que t'a pas trouvé ta moitié", "comment oser fouler au pieds une si jolie fête, tellement romantique ?", j'en passe et de plus gnangnans...

L'amour, foule endoctrinée et programmée, c'est tous les jours qu'on se le fête entre amants, nul besoin d'une date précise pour se déclarer sa flamme.

Ce qui m'agace profondément, c'est le côté systématique et sacré de l'occasion. Tu oublies la St Valentin et la honte est sur tes épaules. Ta moitié que tu croyais comme fusionnelle te fait remarquer que tu l'a oubliée, que tu ne l'aime plus, qu'elle t'a donné les meilleures années de sa vie pour se voir zappée le 14/2...

Pour ma part, je suis depuis 18 belles années avec ma chère et tendre, elle m'a fait le bonheur de me donner un fils qui est ma fierté, mon orgueil, mon kif.

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de notre rencontre, le lendemain de la St Valentin, pas de chance hein ?

Nous avons choisi (à mon initiative je l'admets) de ne jamais fêter les amoureux, parce qu'en ce qui me concerne, je préfère que ce soit la fête toute l'année avec du cuir et des talons hauts dans une jambe gainée de soie ou de nylon plutôt que le 14/2 où Marcel va tenter de se racheter une conscience pour ses infidélités de l'année passée.

J'ai une haine profonde des conformismes, du formatage même de mon disque dur. Alors ouais mon pote, ta St Valentin, tu peux te la tailler en pointe et faire l'avion si ça te chante, mais mon histoire à moi, elle me fait encore rêver et pour pas un rond.


Et toc !


21/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres