AGACEMENTS

AGACEMENTS

IRRESPONSABILITE POLITIQUE DE HAUT VOL

Salut mes Canards

Voici près d'un mois que je ne me suis pas laché sur le net, en répandant mes pensées fieleuses d'amertume.

C'est qu'il commence à faire frisquet ! L'été que l'on croyait indien mute petit à petit en un automne humide et froid annonciateur des premiers frimats de l'hiver. Sortez vos couettes foule insouciante, vous allez encore me contracter une grippe alphabétique (dangeureuse association lexicale, mais tant pis !).
La fraicheur du climat s'insinue partout, neutralisant nos envies, gelant nos libidos pourtant exacerbées par les activités estivales en tenue légère.
L'actualité n'est même plus au rendez-vous du chevet de mon inspiration vascillante. Même nos irresponsables politiques pêtent les plombs en racontant n'importe quoi.

J'en veux pour preuve les déclarations de Daniel VAILLANT, ancien ministre rose de l'intérieur qui fait aujourd'hui cette surprenante déclaration dans un entretien au "Parisien" qui comme chacun ne le sait peut-être pas, est une feuille de choux quotidienne répendant les mauvaises nouvelles en Ile de France. Cette déclaration
ami lecteur, la voici :

"Ne faudrait-il pas prendre le pari de légaliser la consommation personnelle de cannabis à travers un contrôle de la production et del'importation, comme c'est le cas avec l'alcool ?" "L'interdiction ne règle pas le problème aujourd'hui, c'est un fait. Tentons le pari de la réglementation"

Ah la bonne bouse de déclaration à la noix façon nostalgie des temps de guerre de Mai 1968 !

"J
'ai rien à dire, alors je te lance une "énième" polémique sur fond de libération des moeurs afin de faire parler de moi à l'aube des élections régionales".

"A défaut de programme cohérent et ambitieux, je te sers la tarte à la crème du hash enfin légalisé histoire de rameuter les voies des "djeuns" accros aux illusions des paradis artificiels de mes deux".

Le pire est que c'est un ancien ministre de l'intérieur qui balance cette hérésie à qui veut l'entendre.

Pauvre cloche !
Je ne "parie" pas sur la vie de mes gosses !
Je ne joue pas l'existence de mes charmantes têtes blondes comme on joue à la roulette russe.
Je me refuse à baisser culotte, sport où tu excelles sûrement, devant les marchands de mort adictive !

La lutte contre les stups est à mon sens affaire de volonté, d'abnégation et de moyens dénués de tout scrupules. Pour ma part, je n'hésiterai pas longtemp avant de "baver" sur le sort de ces trafiquants, si tu vois ce que je veux dire du haut de ton incommensurable irresponsabilité.
Je m'étais déjà laché il y a quelques temps sur ce thème ("coupable aveuglement" du 20/5/09).
Force est de constater que la lutte n'est pas près de finir !

Mon petit dani (pas de majuscule, bouffon !), tu iras au coin pour t'apprendre à raconter des âneries aux journaux !

A+



21/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres