AGACEMENTS

AGACEMENTS

COUPABLE AVEUGLEMENT

Bonjour mes Canards !

 

Vous avez vu comme j'ai mis une majuscule à "canard" ?

 

Je sais, on s'en fiche pas mal.

 

Si je reprends le clavier aujourd'hui c'est pour vous faire part d'une réelle inquiétude qui m'étreint jusqu'au tréfond des trippes. Samedi dernier j'écoutais je ne sais plus quelle émission sur la "première radio de France", laquelle fait, au passage, de la pub pour le Luxembourg. Deux maîtres à penser faisaient débat sur la nécessité ou non de légaliser l'usage, et donc le commerce de la drogue.

Pour ma part, j'ai sur le sujet les idées bien arrêtées, et je dois dire que lorsqu'un des deux protagonistes voyait dans la légalisation de ces produits hallucinogènes un remède contre les trafics et les abus desdites substances, j'ai failli verser dans le fossé (je conduisais à ce moment là, ami lecteur tu auras compris par toi même).

En clair, sous prétexte de faire oeuvre de salut public, on en vient à envisager de "shooter" le pays. Ces idées de baba cool nostalgique des années 70 où "tout était permis" me font bien marrer.

 Tu aimerais toi, bouffon (ndr : pas toi lecteur aimé), que ton gosse crève la tête dans le caniveau une serringue plantée dans le bras ?

Tu la vois ta fille faisant les 100 pas dans les rues, la mamelle offerte au premier passant lubrique, lui proposant ces charmes contre de l'argent pour se payer sa dose ?

Parce que c'est ça aussi bande de nazes le côté obscure du shoot légal, c'est créer la dépendance, l'esclavage physique et psychologique. C'est utiliser, exploiter la détresse humaine à des fins mercantiles.

Lorsque j'étais adolescent boutonneux (il y a bien longtemps !) un de mes potes de rugby a trouvé la mort pour une histoire de deal qui aurait mal tourné. Personnellement, j'ai trouvé que 17 ans, c'est un peu jeune pour crever les trippes à l'air dans la rue. Plus récemment, c'est le chanteur du groupe avec lequel je jouais qui c'est fait sauter le caisson à grands coups d'extasy (orthographe ?).

Alors ouais bonhomme, quand on me parle de drogue, j'ai le QI qui descend à 30 et je n'ai pas envie de discuter des bienfaits supposés de la légalisation du shit (bien nommé) ou classer les drogues en dures ou douces.

Si tu trafiques, anéanti du bulbe, ça me donne des envies de colt 45 !

 

A part ça, les beaux jours reviennent, les bourgeons fleurissent, et toujours pas l'ombre d'une grippe porcine à la maison. Que demande le peuple ?!

 

Je vous embrasse mes Canards !

A+

 



21/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres