AGACEMENTS

AGACEMENTS

Emois de l'Humour

Bonjour mes canards !

Ça y est la campagne pour les régionales s'emballe enfin dans le Sud Ouest. Tout le monde est sur le pont défendant, son point de vue, balançant sa petite phrase assassine à l'encontre des nuls d'en face, dénonçant les pratiques scandaleusement anti démocratiques des rouges, des verts, des bleus, des roses, des jaunes. On en voit de toutes les couleurs.
Eh Marcel, vote pas pour ces ringards, viens donc brouter dans mon pré, l'herbe y est plus verte, plus grasse...

Bref l'habituelle ambiance de campagne électorale où chaque irresponsable politique essaie tant bien que mal de sauver sa petite parcelle de pouvoir minable.

Manque de bol pour l'un d'entre eux, Frèche pour ne pas le nommer, s'est fait tacler par une troupe d'humoristes de Canal + rappelant ainsi à l'électorat bovin la manière dont l'intéressé s'y prend pour faire parler de lui.
Ses petites phrases acides teintée de haine à peine voilée, sont dans un premier temps dénoncées du bout des lèvres par son parti de rattachement. Et puis il y a eu la phrase de trop celle qui ne plait pas rue de Solférino et l'on décide de congédier l'auteur dérangeant de ces propos d'un autre âge. Soit, chacun est libre de faire le ménage chez soi.

Les auteurs-comédiens sautent sur l'occasion pour dénoncer et parodier les méthodes démago-populo-nazillardes de l'élu (il l'est encore) en prenant pour fausse cible telle ou telle minorité.
Ah oui, mais non, mon bon monsieur ! les coups bas c'est réservé à une élite, l'humour noir n'est pas le bienvenu en politique surtout en période életorale. Imaginez un peu si ça faisait réfléchir le Peuple !

Du coup la troupe se retrouve au centre d'une polémique à la noix : sont-ils allés trop loin dans la parodie ? Où se trouve la limite de l'humour et celle de l'attaque en règle ?
Frèche demande alors au CSA d'intervenir pour un recadrage en règle : je veux bien défendre la liberté d'expression mais à condition qu'elle ne m'éclabousse pas ! Laissez donc faire les gens de ma caste, entre nous on se comprend voyez-vous ?
Pis, des associations de défense des handicapés et des homosexuels montent au front, portant plainte s'estimant flouées.

Eh les mecs, c'est de l'humour ! Vous savez, c'est ce truc qu'on utilise quand il ne reste plus rien d'autre pour monter au créneau et dénoncer les abus du pouvoir. C'est une pratique ancestrale remontant au moyen âge, à l'époque on parlait du "fou du Roy". Il pouvait tout dire, tout faire puisqu'il était fou. De ce fait, il pouvait dire tout haut ce que les gens "doués de raison" ne pouvaient que penser.

Quitte à passer pour un vieux ringard nostalgique des temps anciens, je trouve que de nos jours, faire de l'humour devient de plus en plus difficile : impossible de railler sur les thèmes des handicapés (Timsit en fit les frais), des homosexuels (hommes ou femmes), des personnages politiques (ou alors en étant copain avec les gens du pouvoir), les étrangers, l'histoire, ... Les Coluche et Desproges d'antan ne feraient probablement plus recette aujourd'hui attaqués de toute part par des associations se nourissant du scandale pour signifier qu'elles existent.
Pendant ce temps, ta liberté d'expression, la vraie, se voit réduite à la portion congrue : tu peux t'exprimer camarade mais uniquement dans le cercle privé. Au-delà, ami lecteur, tu prends le risque de te faire museler !

A+




16/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres