AGACEMENTS

AGACEMENTS

UN PEU D'HISTOIRE

Salut mes canards,

Aujourd'hui, 31 décembre 2009, fin de l'année et de ses mornes rebondissements... Contrairement à la plèbe journalistique, je n'ai pas envie de revenir sur les évènements qui l'on jalonée.
En revanche, je m'insurgeais il y a peu contre la volonté gouvernementale de supprimer l'Histoire des matières enseignées aux classes "S"  de terminale. Afin de marquer encore plus cette volonté de lutte contre l'apauvrissement  culturel des générations futures, je voudrais faire un focus sur le 31 décembre 192 qui vit le décès de l'empereur Commode lequel régna sur l'empire romain pendant 12 années à l'instar de Jacques Chirac sur la France, mais c'est une coïncidence !

Fils de sa mère et supposé d'un gladiateur, Commode fut l'objet tout au long de son règne de nombreuses tentatives d'assasinat qu'il réprima comme il se doit dans le sang et la cruauté. Volontier jouteur, il n'était pas rare qu'il descendit dans l'arène pour trucider Rétiaires et Mirmillons pour la plus grande joie du peuple de Rome qui voyait ainsi à cette occasion,  l'opportunité d'un remaniement gouvernemental profond et anticipé. Mais l'empereur a toujours raison. Commode gagnait systématiquement ses joutes.
Lorsque l'on regarde rétrospectivement les faits à la lumière de ce récit et des nombreux témoignages vidéos, on constatera qu'en fait Commode ne l'était pas !

Si bien qu'à son décès, dont nous commémorons aujourd'hui le 1817e anniversaire, le Sénat romain lui décerna la damnatio memoriae (condamnation de la mémoire).

C'est Septime Sévère qui forcera le Sénat à lever cette "distinction" et à le diviniser.
Normal direz-vous, puisque lorsqu'on n'est pas Commode, on est Sévère !

Bonnes fêtes mes Canards !



31/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Humour pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres