AGACEMENTS

AGACEMENTS

NAJAT SE PLANTE

Salut mes canards

 

Nous voici donc dans l'ère "Françoise" propice à l'épanouissement des roseraies en notre beau pays d'en France.

Les ministres de façade sont bien maquillés, les nouveaux députés ont taillé leurs crayons tout neufs, bientôt la rentrée parlementaire fera parler d'elle sur les ondes. Quels nouveaux scandales à notre opprobe offerts, quelles empoignades musclées à l'Assemblée Nationale ?

Je n'ai qu'un seul regret : Ségo s'est plantée et ne sera pas au perchoir. Je l'imaginais déjà avec délectation, distribuant bon points et coups de trique :

"Naaaan, Mr Guéant, vous n'avez pas la parooole !"

Mais de toute façon, lui aussi est passé à la trappe.

 

Quoi qu'il en soit, les revenants fils et filles spirituels de "tonton" ont le vent en poupe, il doit être fier le vieux filou repenti de "la cagoule" et des "volontaires nationaux"... à vos livres d'histoire, bande d'amnésiques !

 

Parmis la nouvelle vague, il y a notre nouvelle ministre des droits de la femme qui décide de partir en guerre abolitioniste de la prostitution, combat  cher au coeur des féministes hystériques et Ô combien politiquement correct. Oh ! je ne lui jette pas la pierre à Najat. Non, il faut bien se faire la main quand on débute, alors un combat de façade ou un autre...

 

Non, le problème, c'est que la méthode me semble pour le moins inadapté eau fléau. Ou plutôt, c'est  surtout une erreur de fléau... je m'explique.

Ce n'est pas la prostitution en soit qui à mon sens est le fond du problème, après tout, que Mr ou Mme décide de faire du blé en vendant ses charmes - on parle maintenant de prestations sexuelles, même dans ce milieu on parle façon cul de poule - , en soit cela ne me choque guère. Moi j'appelle ça la libre disposition de son corps.

Le vrai combat à mon sens, est dans la lutte contre les réseaux d'exploitation des prostitués. Notez au passage, que j'inclus également les gars... oui parce que l'on parle de la prostitution des femmes et l'on s'en émeut, alors que les gars qui se livrent à ses activités peuvent crever si je comprends bien ?

 

Bref, comme d'habitude, on nous prépare une loi hyppocrite qui prétend d'un coup de plume parlementaire enfoncée où vous voudrez, régler un problème de société. Je me marre !

 

S'il s'agit de faire disparaitre ces messieurs dames des rues, rassurez-vous, le gros du business se fait déjà par le net. Mais la solution la plus simple selon vous madame, est de faire disparaitre les effets visibles de la prostitution sans lutter contre le vrai fléau : l'esclavage humain.

 

J'aurais bien une solution :

On nous bassine avec la concertation, le dialogue... Eh bien soit ! chiche !

Chère Najat, rencontrez donc les professionnels du sexe, demandez-leur leur avis sur la question, laissez les vous expliquer comment fonctionne ce milieu avec les gens qui exercent de leur plein gré et les autres. Ne vous trompez pas de cible sous prétexte de faire parler de vous, vous pourriez faire plus de mal que de bien.

 

Le vrai souci avec la prostitution ne réside pas dans ceux qui l'excercent cette activité, mais dans ceux qui exploitent la misère humaine. Demandez donc conseil à DSK, il semble averti sur le sujet...

 

A+



24/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres