AGACEMENTS

AGACEMENTS

LA FCPE PETE LES PLOMBS

Salut mes Canards !

 

Chaude semaine de printemps, dites-moi ! A l'évidence, les frimas de l'hiver sont loin, le soleil cogne fort.

Tellement fort qu'il en vient à anihiler toute forme de conscience et d'intelligence chez les représentants de la FCPE.

Nouveau combat en vogue : les devoirs à la maison. Selon cette organisation, les devoirs après l'école représentent une "sous-traitance pédagogique", et sont une source de conflits à la maison entre parents et enfants. Comble de l'indignation, les devoirs "accentuent les inégalités entre ceux qui peuvent bénéficier d'aide à la maison et les autres".

 

Des bouffonneries, j'en ai lu et vu pas mal tout au long de mon existence, mais à ce point ! Là, chapeau-bas Mesdames et Messieurs les représentants de parents d'élèves. Décortiquons ensemble les arguments développés :

 

1/ "Les devoirs sont de la sous-traitance pédagogique" :

En clair, faites à la maison ce que nous, profs n'avons pas le temps de faire en classe. De qui se moque-t-on ?

L'apprentissage suppose la répétition afin d'ancrer les acquis. Le cerveau doit être stimulé de la même manière qu'un sportif s'entraine avant une compète. Le simple cours ne suffit pas en soi. En admettant que les méthodes pédagogiques soient adaptées et l'enfant normalement intelligent, la compréhension est à peu près assurée, mais l'automatisme, lui, ne s'acquièrera qu'avec l'exercice. Comprendre est une chose, appliquer et ancrer sont autre. Cela participe à solidifier les bases de la connaissance et évitera par exemple de confondre l'art gothique avec un courant de mode en vogue actuellement.

 

2/ "Les devoirs sont une source de conflits à la maison" :

Les pauvres petits chéris se sentent brimés par leur parents sans coeur qui les vissent au bureau afin de les obliger à se farcir le cortex.

Je pleure maintenant ou j'attends un peu ?

C'est le jeu bande de nazes ! Les piou-pious préfèrent les attraits de la Playstation aux subtiles nuances de conjugaison du conditionnel passé 1ere et 2eme forme. C'est normal, ça demande de l'effort. Le goût de l'effort s'acquière dès le plus jeune âge, mais il n'est pas naturel. Il est plus facile de se prélasser devant la télévision abrutissante que de se boucler dans la chambre devant un exercice de maths. Alors forcément les mômes râlent.

Juste pour mémoire, rappelez-moi qui commande à la maison ?

Les conflits vous font peur ?

Vous avez la trouille du petit caca de caprice de vos rejetons ? Non, sans blague !

Depuis quand, dans la vraie vie, tout vous tombe tout cuit dans le bec ? Pour réussir, ne faut-il pas travailler un peu ?

Ah, pardon ! Vous êtes peut être habitués aux allocations...

 

3/ "Les devoirs accentuent les inégalités entre ceux qui bénéficient d'aide et les autres".

Bah oui, c'est comme ça aussi dans la vie. On ne part pas tous avec les mêmes chances, les mêmes bagages. C'est une réalité, un point c'est tout. Chaque personne est plus ou moins douée selon les matières, d'aucun mettrons 30 minutes là où d'autres y passerons 2h00. Oui, mais il est l'heure de manger, et puis il y a foot à la télé, alors s'il faut s'occuper des devoirs...

Comment expliquer alors les réussites de ceux qui n'avaient rien au départ ?

Et bien, scoop de l'année : ils ont bossé plus que les autres avec une volonté de s'en sortir, en cherchant ailleurs l'aide qu'ils n'avaient pas chez eux. Des exemples ? En voici :

Rachida DATI

Léopold SEDAR SENGHOR

Albert EINSTEIN

...

Afin d'illustrer mon propos et de te permettre à toi lecteur assidu de mes pages acides, je te propose de te rendre sur ce site, où désabusé, tu le constateras, les parents se plaignent de la masse de devoirs à leurs enfants infligée. Observe les commentaires, l'orthographe y est édifiante... pas étonnant que tous ne partent pas avec les mêmes chances...

http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.fr/

 

 

Le mot d'ordre de la FCPE vise selon moi à inciter les parents à se décharger de leurs responsabilités. Logique d'assistanat qui ne mène à rien.

Quand on fait un gosse, il s'agit de l'assumer, totalement. C'est aussi admettre que parfois il y a des chemins plus ardus pour parvenir à un résultat. Mais qu'importe, l'essentiel est d'armer nos têtes blondes pour affronter la réalité de la vie et ce n'est certainement pas en se défossant de ses devoirs (!) de parents que l'on montrera l'exemple. L'avenir, la réussite de mes gamins est mon but ultime, ma mission, pas question de laisser à d'autres ce qui est de ma responsabilité.

 

J'ai dit !

 

A+



28/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Humour pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres