AGACEMENTS

AGACEMENTS

LA VERTU RETROUVEE DE JEAN PAUL

Salut mes canards,

 

Dites donc, ça se rafraichi drôlement en ce moment mes lascars ! Qu’est-ce que c’est que cet automne qui vient revendiquer sa place en plein mois d’octobre ? C’est que je m’y faisais moi à l’été indien.

Bon, d’accord, j’arrête là mes digressions météorologiques dont tout le monde se fiche a priori. Franchement, c’est vrai, on s’en fout, les oscillations du thermomètre à côté du printemps arabe qui déborde sur l’automne avec ses menaces d'islamisme galopant ou le cancer des testicules c’est un détail. Mais bon, il me faut bien trouver une intro à cet article et, la météo, ma foi, en est une. Encore faudrait-il qu’il y ait un rapport avec mon propos, je veux dire, celui qui est finalement le corps même de ce mot rédigé de haut vol par moi-même, en toute modestie, cela va sans dire bien sûr ! Là-dessus c’est pas gagné…


En fait, je suis tombé, en surfant un peu, sur un article paru aujourd’hui dans Yahoo.fr, dans lequel on nous apprend que le Président de la région IdF, J.P. HUCHON s’est fait retirer son permis de conduire après avoir été contrôlé à 171 km/h sur l’A13 au lieu des 130 réglementaires.

L’intéressé déclare : "Je suis un automobiliste comme les autres, et comme tel et comme responsable d'une grande collectivité, je dois subir la loi comme n'importe quel citoyen".

La belle déclaration que voilà ! En substance, moi je décrypte ceci : « Eh, regardez un peu les veaux, je suis comme vous, moi aussi je me fais prendre par les radars et je paye comme vous. Voyez comme je ne tente pas de me soustraire à la loi. Je suis bien hein ? Clean et tout ».


Il est marrant le JP ! Honnête et droit dans ses pompes, la main sur le cœur il assume et reçoit la juste peine infligée d’un glaive d’airain par une Dame Justice drapée dans son inflexible vertu…

On peut se marrer deux minutes ?


Non, parce qu’il faudrait avoir un peu de mémoire les enfants. Rappelons-nous simplement que l’actuel  Président de la région IdF a déjà fait l’objet de poursuites en correctionnelle et qu’il fut condamné en appel  le 21/11/2008 pour prise illégale d’intérêt. A ce moment-là, il a eu raison de se battre un peu puisse qu’un an plus tôt il avait pris 6 mois avec sursis, 60000€ d’amende et 1 an d’inéligibilité. La Cours d’appel fut plus magnanime et fit sauter l’inéligibilité, synonyme pour l’intéressé de la perte de mandat régional (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Huchon). A l’époque, était-il prêt à assumer comme n’importe quel citoyen ? Le discours tenu alors était-il emprunt des mêmes sentiments ? Je demande à voir.


D’une manière générale, je me méfie toujours des auto-proclamations vertueuses, il y a un côté fayot de la classe là dedans. Facile de zoomer sur  ses vertus en occultant ses travers. A moins que l’intéressé n’ait vraiment compris la leçon et que le système judiciaire ait fait son œuvre de redressement…

Franchement, vous pouvez lire ça sans rire ?


Certains pourraient dire que je balance parce qu’il est de gauche… raté les mecs, droite, gauche, centre, extrêmes de tous poils, je me fiche pas mal des opinions, mais quand on assume des responsabilités locales, régionales ou nationales, on se doit d’être au clair en terme de casier judiciaire. Comment assumer avec crédit vis-à-vis du Peuple en fixant peu ou prou des règles que l’on enfreint soi-même ? Comment oser briguer d’autres mandats après une condamnation pénale en correctionnelle (voire plus si affinité, pas vrai Dominique ? sacré veinard, pousse pas trop la chance, les retours de manivelle dans les valseuses ça fait mal) ?

Sous la IIIe République, bon nombre d’élus auraient préféré démissionner plutôt que d’affronter leurs pairs en pareille situation. Ce fut le cas de je ne sais plus quel député qui abandonna son mandat après la révélation publique de son intercession bienveillante pour l’obtention par son beau-frère la tant convoitée Légion d’Honneur.

Faut-il en conclure que, de nos jours, la morale de ce point de vue est une chose toute relative et que tous sont plus ou moins logés à la même enseigne ?


En attendant, Peuple de France, quand tu dois aller voter, intéresse-toi au passé judiciaire des candidats, tu pourrais avoir des surprises. A moins que d’être dirigé par des repris de justice ne te pose pas de problème.


A+



27/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres