AGACEMENTS

AGACEMENTS

BIENTÔT L'ABIME ?

Salut mes canards !

 

Je sais, je sais, ça fait un bail !

Bah moi aussi j'ai le droit de laisser refroidir mes neurones et contrairement à la centrale de Fukushima, je n'émets pas de radiations moi ! Je n'ai pas besoin de milliers d'hectolitres d'eau moi !

 

N'empêche, à trop refroidir, on s'engourdirait presque, alors je me ressaisis. C'est qu'il s'en est passé des choses ces derniers temps, chez nous et chez les autres.

 

Je commence par la Grèce tiens, pourquoi pas après tout ?


Il me font marrer les euro-technocrates : "nous ne prêterons l'argent que si la Grèce se réforme". Ben voyons tout berceau de la démocratie qu'il soit, ce pays a sombré dans une quasi anarchie.

Pour l'exemple : 98% des habitations du pays ne sont pas recensées, échappant ainsi à l'impôt. La fraude fiscale est d'ailleurs, pire que chez nous, un sport national. Absence de grilles de salaires des fonctionnaires : on paye à la tête du client ?

Les morts perçoivent encore leur retraites, où va l'argent ? La corruption règne en valeur nationale, le nouveau gouvernement est incapable de faire appliquer ses réformes, lesquelles d'ailleurs s'en prennent aux plus démunis du pays. Je ne fais pas ici d'angélisme, mais en quoi le fait de serrer le kiki aux smicards sauvera-t-il le pays de la déroute financière ? Ce pays finira par déposer le bilan.

Pour sauver la face, l'Europe accourt à son chevet comme un cancérologue dépassé s'acharnant sur son malade condamné afin d'injecter l'ultime dose inutile de poisons chimiques.

Vos 130 milliards iront dans un gouffre, sans consommation, point de relance économique et justement, la consommation est tuée dans l'oeuf en diminuant le salaire minimum, déjà peu élevé.

N'en doutons pas, cet argent issu des caisses de la BCE est destiné à rembourser les banques prêteuses imprudentes, mais certainement pas pour aider le pays à se donner les moyens de s'en sortir.

 

Les donneurs de leçon d'ailleurs ne sont pas mieux lotis. N'oublions pas que l'Allemagne, parachutée vertueuse pour le coup, citée en exemple à suivre, a un endettement supérieur à celui de la France. Nuance cependant, son économie tourne... pour combien de temps ?

 

En France, face au marrasme et à l'impopularité des mesurettes prises pour économiser 3,5 euros, un député UMP suggère de baisser de 25% le traitement des parlementaires. Pour mémoire, en moyenne un député gagne 4000 euros nets plus 6000 de frais... L'effort ne porterait que sur le traitement de base, soit 1000€ par tête élue. Réaction courroucée tous azimuths, rare unanimité dans les rangs de l'assemblée et déferlement de commentaires aux relents de mauvaise foi :

"la somme économisée serait négligeable",

"c'est insuffusant pour relancer l'économie",

"les symboles c'est de la démagogie".

Bref, comme dirait Francis Blanche dans les Tontons fligueurs "Touche pas au grisby salope !"

Et oui, mon grand, je veux bien poser mon cul sur le velours des sièges du palais bourbon, mais, cher électeur, c'est toi qui payes, pas moi, chacun sa raison d'être.

Il est vrai que la somme épargnée est négligeable, mais en ces temps d'austérité, un petit effort de solidarité et d'exemplarité de nos élus ne peut pas faire de mal au moral du bon peuple. Vous avez dit "fraternité" ?

 

Pendant ce temps, en Syrie, le pouvoir massacre tranquillement. Contrairement à la Libye isolée, ce pays a des alliés puissants : Russes en tête, mais n'oublions pas non plus l'Iran qui n'est pas à un attentat près pour dégonfler à l'avance toute véléité de répression à l'encontre du frère Syrien... Khadafi gênait, Bashaar, lui a des copains qui répondent présents. Alors on avance sur des oeufs, on se perd en conjectures dilomatiques, on s'offusque des massacres la main sur le coeur , mais point d'intervention. La ligue arabe envoie des observateurs... fallait-il qu'elle fut aveugle ? Un massacre c'est à partir de combien de morts ? Eh les mecs, branchez-vous sur les actualités, des images de mort il y en a plein à observer, voyeurs que vous êtes !

 

Dans tout cela notre beau Pays d'en France entre pour de vrai en campagne. Sa Seigneurie Mr le Président va enfin faire sa déclaration de candidature demain, c'est vraiment une surprise dis-donc, le scoop de l'année ! Et comme pour lui laisser le chemin libre les centriste ralliés à sa cause et les démocrates chrétiens s'effacent. Magie de la politique ! il fallait occuper le terrain en attendant que le petit Nicolas se décide à entrer dans l'arène.

Le François d'en face, lui, s'inspire des valeurs de la gauche et de Mitterrand... Ca fait bien de déterrer les symboles, ça invite les foules à se rallier aux fantômes du passé avec un rien d'amnésie. Au-delà des réalisations socialistes des années de gauche (si, si, il y en a eu !), rappelons URBA-GRACO, les écoutes de l'Elysée, les magouilles sur fond de bateaux de guerre vendus à Taïwan, la gauche caviar... je continue ?

Dans son discours du Bourget il fustige la finance mais s'en va draguer aujourd'hui à la City de Londres clamant haut et fort la fin des communistes en France : Y-a-t-il eu une nuit des long couteaux contre les Rouges ? Ah ! l'art subtil du compromis ! On ressort les vieilles recettes du saupoudrage histoire de ne pas assumer ses positions. Un clin d'oeil au peuple, un petit four aux banquiers et tout le monde est content.

A droite, les casserolles sont sympas aussi, pas de quoi crâner entre les gâteuses héritières argentées, les sous-marins et leurs rétro-commissions occultes on a de quoi se marrer.


 

Pas mal pour une reprise, non ?

Je me demande pour quand sera la prochaine révolution ; mondiale ce coup-ci s'il vous plait, il y a des bases à refondre je crois.

 

A+

 

 



14/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Humour pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres