AGACEMENTS

AGACEMENTS

MERCI NICOLAS !

Bonjour mes canards !

Oui merci Nicolas, mon bon Président chéri qui fait rien qu'à me donner des idées pour baver sur mon blog !

Merci à toi, Altesse, ta Seigneurie Mr le Président de nourrir par tes déclarations l'inspiration vacillante qui est la mienne.

En parcourant le net à la recherche d'une actualité à commenter, je suis tombé, sans me blesser que l'on se rassure (étiez vous seulement inquiets, ingrats que vous êtes !)  sur le lien suivant :

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-03-01/tempete-xynthia-sarkozy-veut-comprendre-ce-qui-s-est-passe/920/0/428997

Notre Président veux comprendre "ce qui s'est passé" ce week end dans la nuit de samedi à dimanche où rappelons-le pour les victimes de trou de mémoire, une tempête a traversé le pays depuis la région Poitou-Charentes jusqu'en Alsace. Les dégâts sont considérables dans la région de Ségo, et donc Nico s'en vient chez elle pour l'assurer de son "sincère" soutien. "Oh ma pôvre ! à trois semaines des régionales, comment vas-tu organiser ta ré-élection ?"

Je plaisante là, en fait il s'est déplacé chez le voisin vendéen, un peu plus à droite que lui et récemment rallié à sa cause. Il fallait un juste retour des choses.

Le Président veut comprendre comment une telle catastrophe a pu arriver.
Le premier abruti profond venu aura compris que la cause première de la rupture des digues, c'est la violence de la tempête elle même. S'il ne s'était agit que d'un coup de vent, Nico n'aurait pas fait le déplacement à nos frais et aurait certainement inauguré le salon de l'agriculture.


L'analyste plus fin (moi, donc) voit ici une tentative à peine voilée d'exploitation politique de la catastrophe : " Eh Ségo, c'est quoi ce bazard ? C'est quoi cet aménagement du territoire défaillant ? Alors il faut que je m'occupe de tout, t'es même pas capable d'assurer quand j'ai le dos tourné ? C'est pourtant toi qui pilote l'aménagement du territoire de ta région ! ".

Voilà, c'est peut être un peu simpliste, mais j'assume, il faut dire qu'un plan pareil à 3 semaines des régionales, ce serait gageure que de ne pas l'exploiter.
Au fait Marcel, d'ici là tu n'auras toujours pas de toit pour t'abriter, mais vote quand même, c'est toujours ça de pris !


A+



01/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Humour pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres